Archive pour la catégorie ‘Mars diversités’

Mars diversités : « La « gauche », les Noirs et les Arabes »

Jeudi 31 mars 2011

Un article d’Olivier Starquit autour de l’ouvrage de Laurent Lévy : La « gauche », les Noirs et les Arabes (Paris : La Fabrique, 2010)

Dans ce petit opus paru en 2010, l’auteur du Spectre du communautarisme et ancien avocat, aborde la loi sur le foulard et les émeutes de novembre 2005 dans les banlieues françaises. Il recense et analyse simultanément les clivages graves que ces faits ont révélé au sein de la « gauche » (allant de la gauche radicale en passant par le PS sans oublier les verts et les libertaires) entre modérés, républicains et prohibitionnistes. Par un jeu de mots un peu facile, il y dénonce souvent une haine de l’Islam et un racisme à peine voilé, ainsi qu’un soupçon de passé colonial mal digéré. Lire le reste de cet article »

Mars diversités : « La burqa expliquée à ma mère »

Jeudi 31 mars 2011

Un article de Thérèse Jamin autour de l’ouvrage de Nabil Louaar : La burqa expliquée à ma mère (Les éditions de l’arbre, Paris-Bruxelles, 2010)

La diversité, la France de 2019 en veut bien mais policée et surtout cadrée dans le contraste, la luminosité et la saturation, comme on dit chez Photoshop.

Nassim voudrait vivre la diversité et non l’enfermement dans une identité, lourde de représentations, alors que lui se voit comme un caméléon aux 256 couleurs.

N’empêche que « Bruxelles » a trouvé une méthode pour faciliter cette foutue intégration, niveler la diversité jusqu’aux niveaux acceptables par les citoyens de souche : des stages de réconciliation culturelle où les français d’origine(s) étrangère(s) vont apprendre à trier le bon grain de l’ivraie et devenir un immigré soft, socialement utile et sans dangerosité aucune. Lire le reste de cet article »

Mars diversités : « La diversité contre l’égalité »

Lundi 21 mars 2011

Un texte d’Olivier Starquit autour de l’ouvrage de Walter Benn Michaels La diversité contre l’égalité (Raisons d’agir, 2009)

Ce petit opus a très rapidement été à l’origine d’une polémique en France. L’encre de son impression était-elle à peine sèche que plusieurs chercheurs, éditeurs et chroniqueurs rebondissaient avec avidité sur le texte. Citons ainsi, notamment, Jérôme Vidal qui dans la Revue internationale des Livres et des idées (n°13, septembre-octobre 2009) publiait un article assez véhément intitulé « Bourdieu, reviens, ils sont devenus fous – la gauche et les luttes minoritaires ». Lire le reste de cet article »

Mars diversité : « Je suis noir et je n’aime pas le manioc »

Lundi 21 mars 2011

Un texte proposé par Khadija Aït-Oile autour de l’ouvrage de Gaston Kelman « je suis noir mais je n’aime pas le manioc » (Editions Max Milo, Paris, 2004)

« Pourquoi m’enfermerais-je dans cette image de moi qu’ils voudraient pétrifier ? Pitié ! Je dis pitié ! J’étouffe dans le ghetto de l’exotisme. » …voila le coup de gueule exprimé par Gaston Kelman à travers cet ouvrage dont la thématique est on ne peut plus actuelle. A travers son témoignage personnel, G. Kelman apporte sa réponse à la question : « Qui est, ou qui sont, le(s) responsable(s) de l’échec de l’intégration sociale des personnes immigrées et issues de l’immigration ? » Pour ce faire, il provoque, déstabilise et choque ; l’ambiguïté est omniprésente dans son ouvrage, l’auteur passe d’un discours typiquement « de gauche » que l’on retrouve « sur le terrain des acteurs sociaux », à un discours que l’on pourrait entendre dans un meeting politique du Front national. Lire le reste de cet article »

« Mars diversités » : à lire et à relire!

Dimanche 13 mars 2011

« Lelivrepolitique.net » a mobilisé quelques plumes pour encadrer au niveau du livre une partie de la programmation de « Mars diversités » à Liège (lire l’agenda complet).

Pour commencer, un article de Thérèse Jamin autour de l’ouvrage de Fouad Laroui publié en 2010 : « Une année chez les Français » (Paris, Julliard).

« On ne peut mieux caractériser ce qui nous lie. Nous sommes fiers de vos enfants, de nos enfants. Notre lycée est le symbole éclatant de l’amitié entre les peuples, de la richesse du dialogue et de la diversité ».

En introduisant ainsi la distribution des prix au Lycée Lyautey, un établissement français très coté de Casablanca en juin 1970, le directeur ne réalisait peut-être pas vraiment ce que pouvaient contenir de bouleversantes expériences ce mot de « diversité ».

Lire le reste de cet article »